Skip Navigation Links
Vous êtes ici : Accueil » Épilepsie » Traitements
Skip Navigation Links

Mois de l'épilepsie
 

Devenir membre
 

Journal le Survol
 

Traitements

Habituellement, l'épilepsie peut être traitée de trois façons : par des médicaments, la chirurgie ou par un régime alimentaire spécial. Pour qu'il soit efficace, le traitement doit être adapté individuellement à chaque personne. Même les personnes souffrant de crises similaires requièrent souvent des méthodes de traitement différentes. Des avantages et des inconvénients sont associés à chaque méthode de traitement.

Médicaments

On appelle les médicaments qui préviennent les crises épileptiques «anticonvulsivants». L'anticonvulsivant n'est efficace que s'il atteint un certain taux dans l'organisme (concentration dans le sang) et ce taux doit être maintenu. Il est important de suivre fidèlement les instructions du médecin quant au moment où le médicament doit être pris et à la quantité prescrite. Le but du traitement est de garder la concentration sanguine à un niveau assez élevé pour prévenir les crises sans toutefois causer une somnolence excessive ou d'autres effets secondaires désagréables.

Dans la mesure du possible, les médecins ont recours à la monothérapie, soit l'utilisation d'un seul médicament, pour maîtriser les crises. Il peut toutefois arriver que les crises soient plus difficiles à maîtriser, ce qui nécessitera le recours à plus d'un médicament. Même si l'obligation de suivre rigoureusement un traitement à l'aide d'anticonvulsivants comporte des désagréments, une médication bien adaptée peut contribuer énormément à favoriser une vie pleine et active.

Les réactions à un médicament donné peuvent varier d'un individu à un autre. Un anticonvulsivant efficace pour une personne ne le sera pas nécessairement pour une autre. Chez deux personnes prenant le même médicament, l'une pourra éprouver des effets secondaires alors que l'autre n'en subira aucun. De même, certains médicaments atteindront un niveau thérapeutique, c'est-à-dire capable de prévenir les crises, dans la circulation sanguine plus rapidement que d'autres.

C'est pourquoi l'adaptation des doses et le choix des médicaments peuvent prendre un certain temps. Le médecin cherche à établir un équilibre en prescrivant le médicament qui assure la maîtrise optimale des crises tout en causant le moins d'effets secondaires possible.

Dans 50% des cas, la médication permet d'éliminer les crises

Chirurgie

La chirurgie du cerveau peut s'avérer une solution de rechange pour les personnes chez qui le traitement médicamenteux ne serait pas efficace.

Grâce à la technologie actuelle, il est maintenant possible de localiser avec plus de précision le foyer d'origine des crises dans le cerveau. Par ailleurs, les progrès des techniques chirurgicales ont permis de réduire considérablement les risques associés à la chirurgie. Les médecins se tournent donc, dans certains cas, vers le traitement chirurgical lorsque le traitement médicamenteux classique est inefficace.

Les motifs qui poussent à envisager cette option sont la perspective de la continuelle inefficacité du traitement médicamenteux et du grave contrecoup de crises répétées sur le fonctionnement social, intellectuel et professionnel.

La chirurgie est une option dans seulement 10 à 20% des cas d'épilepsie non contrôlée par les médicaments.

Diète cétogène

Le régime cétogène est un régime thérapeutique très strict et rigoureusement calculé que l'on utilise chez les enfants de moins de 12 ans pour traiter les crises épileptiques difficiles à maîtriser. Il s'agit d'un régime très riche en graisses et très pauvre en protéines et en glucides. Il agit en incitant l'organisme à réagir comme s'il était affamé ou à jeun, ce qui l'amène à dégrader les graisses plutôt que les glucides. Une fois les graisses dégradées, des corps cétoniques s'accumulent - le corps est alors en état de cétose.

La durée habituelle du régime est de 2 à 3 ans.

S'il est suivi en conformité, le régime cétogène peut maîtriser les crises avec succès chez 30% des enfants présentant une épilepsie réfractaire.

Stimulation du nerf vague par un implant

Approuvé aux États-Unis et au Canada, l'implant est indiqué dans le cas de crises qui ne peuvent être maîtrisées par le traitement médicamenteux ou chirurgical. Le dispositif, implanté dans le thorax, stimule le nerf vague au niveau du cou en générant une impulsion électrique toutes les cinq minutes, et ce, 24 heures sur 24.

Ce traitement permettrait de réduire de 50% la fréquence des crises d'épilepsie.

Source: Épilepsie Canada

Alimentation

Selon une nouvelle étude canadienne de l'Université McGill à Montréal:

L'équipe de chercheurs, dirigée par le neurologue Derek Bowie, a découvert qu'une alimentation équilibrée permettrait aux cellules nerveuses de mieux communiquer avec le cerveau et donc d'interagir sur certaines maladies neurologiques, comme l'épilepsie.

Traitemens non médicaux

  • Les traitements non médicaux ou thérapies alternatives (acuponcture, massothérapie, relaxation etc.) peuvent être complémentaires au traitement médical tradionnel.
  • Il existe encore pue de preuves scientifiques étalant l'éfficacité des traitements non médicaux.
  • Il est toutefois certain que réduire le stress peut diminuer la fréquence des crises chez certaines personnes, et les thérapies alternatives qui incluent les techniques de réduction du stress peuvent parfois aider à maîtriser les crises.

Produits naturels

  • Plusieurs médicaments utilisés pour traiter l'épilepsie peuvent interagir avec les produits naturelss ou les suppléments de vitamines.
  • Avant de prendre des produits naturels, il est important de s'informer auprès du médecin traitant ou du pharmacien.

1411, boulevard Père-Lelièvre
Québec, QC, G1M 1N7
Tél.: (418) 524-8752 | Fax.: (418) 524-5882

Fier partenaire de



© Épilepsie section de Québec 2017


La Grange à Web développée par Axialmedia,  Se connecter